21 mai 2017 - 6ème  dimanche de Pâques

Beau et bon, parce que vrai
Père Antoine Louis de Laigue

LES ACTES DES APOTRES

  Nous lisons en ce temps de Pâques le livre des Actes des apôtres. La semaine comme le dimanche, la première lecture en est extraite. C’est un livre passionnant qui prend place juste après les quatre évangiles dans nos bibles et nouveaux testaments.

   L’intrigue est simple. Comment les disciples du Christ vont-ils se débrouiller de l’héritage laissé par le Christ qui remonte au ciel dès les premières lignes du livre ? Comment l’Eglise va-t-elle passer du club des douze pêcheurs galiléens à la communion mondiale que nous connaissons ?

   Le personnage de saint Pierre domine la scène dans la première partie du livre, rien de plus normal car il est le pasteur choisi par le Christ pour paître ses brebis. Mais peu à peu un personnage nouveau surgit et éclipse saint Pierre après l’avoir côtoyé dans les chapitres du centre du livre. L’action se focalise sur saint Paul, dont Luc – auteur de l’évangile éponyme et de ce livre des Actes – est le fidèle secrétaire.

   Les aventures de ces deux géants de la foi sont renversantes. Il y a des persécutions, des discours enflammés, des controverses entre les disciples aussi. Les émeutes succèdent aux fuites de nuit et aux naufrages. Les disciples affrontent des rois et des gouverneurs, mais aussi des esprits mauvais ou des serpents. Ils exorcisent, ressuscitent, baptisent à tour de bras et célèbrent la fraction du pain dans des endroits improbables. Enfin, les communautés chrétiennes sont fondées en Asie Mineure, en Grèce et jusqu’à Rome.

   Pourtant derrière la variété bigarrée des lieux, des hommes et des événements, la foi discerne un fil rouge. En effet, l’Esprit Saint est le discret personnage principal. Annoncé par Jésus, entré avec fracas lors de la Pentecôte, il ne cesse d’agir, de conseiller et d’orienter les pas et la réflexion des colonnes de l’Eglise. Parfois même, il barre le passage des apôtres pour diriger autrement l’annonce de l’Evangile, vers l’Europe par exemple.

   En ce temps de Pâques nous pouvons (re)découvrir cette œuvre fondatrice. Cette lecture truculente fera notre culture chrétienne, nourrira notre prière et augmentera certainement notre action de grâce pour l’Eglise, fragile et forte, contingente et voulue de toute éternité, construction humaine et don surnaturel de l’Esprit Saint.

Père Etienne Masquelier

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives


[Paroisse du Saint-Esprit] Rencontre avec le père Stanislas Lemerle


[Rencontre] Témoignages de prêtres à la retraite


[Les jeunes au service des personnes démunies (3/3)] Les KDOBox


[Les jeunes au service des personnes démunies (2/3)] À la rencontre des personnes handicapées


Les jeunes au service des personnes démunis (1/3)] Dîner à Saint-Lambert

Photo © Jean-Michel Toucche
Vigile Pascale de Notre Dame de Grâce de Passy
Vigile Pascale de Notre Dame de Grâce de Passy : Album photos