15 juillet 2016

Liberté
Père Etienne Masquelier

LE TEMPS DU RECUEILLEMENT

  L’horreur dans la torpeur ouatée de la trêve estivale, l’absurdité meurtrière un soir de réjouissance nationale : c’est ainsi que résonnent les voix qui se sont brutalement tues, tandis que monte une plainte dans le silence, celle des vivants, des amis et des familles.

  L’aiguillon de la mort infligée, sans motif que la mort elle-même, voulue et follement désirée, à la douleur ajoute la peur, elle aussi voulue et provoquée. Nous n’y pouvons céder, non parce que nous serions insensibles à la blessure mais parce que nous avons appris que la mort n’a pas le dernier mot sur la terre des hommes, l’avant-dernier peut-être mais pas le dernier.

  C’est folie peut-être de le croire et de régler ainsi sa vie sur la force de Dieu. Mais c’est la seule folie en cette confusion qui fait retrouver un peu de raison. L’écho médiatique inlassablement reprend la lancinante hébétude. On verra des images d’un peuple endeuillé, mais cet écho couvrira en réalité le battement de notre peuple sous le flot des paroles et des images.

  C’est de recueillement que nous avons d’abord besoin, et de prière pour devant Dieu porter les morts et les blessés, les inspirateurs et les acteurs de ces tueries, les autorités publiques et les penseurs, s’il en existe encore, capables de susciter l’intelligence qui doit affronter le mensonge et, le démasquant, indiquer des voies pour l’action – une action qui devra être aussi spirituelle, car c’est un péché contre l’Esprit Saint d’attenter à la vie d’autrui comme de mésuser du don de la liberté humaine.

  Là où le Dieu vivant est reconnu et loué, même si tous ne le connaissent pas, là où l’intelligence est droitement utilisée, l’être humain peut espérer vivre et cheminer vers sa béatitude. Il s’agit bien d’un combat à mener, avec humilité et détermination. A l’ère de la société des loisirs et de la consommation, on nous a fait croire que la vie était facile et simple, devait être facile et simple : mais la futilité porte mal le trésor des raisons de vivre.

  En ces heures, nous confions au Dieu créateur ce monde humain désemparé, particulièrement ceux qui sont morts hier à Nice, celui qui a tué et ceux qui lui ont mis dans la tête qu’il agissait bien. Les prochaines JMJ adressent une parole vivante sur la vocation de l’être humain à aimer, à mener son existence à la manière du Père révélé dans le Fils fait homme par la puissance de l’Esprit Saint.

Père Antoine Louis de Laigue
Curé de Notre-Dame de Grâce

En plus de la prière qui s’élèvera lors de chacune des messes dominicales, vous est proposé un moment de prière le Lundi 18 Juillet 2016, avec :
• de 18h30 à 19h10 : messe célébrée pour la paix dans le monde et dans notre pays ;
• de 19h10 à 20h : veillée d’hommages et de recueillement.

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives

Sainte Reparate Nice Sainte Réparate, jeune martyre de 15 ans, originaire de Césarée de Palestine, 
est patronne de la basilique-cathédrale de Nice, de la ville de Nice et du diocèse.

 
JMJ Cracovie


Diner paroissial du 26 juin 2016
fleche Consultez l'album-photos du diner paroissial du 26 juin


Ordinations sacerdotales à Paris le 25 juin 2016