Dimanche 22 Mai - La Sainte Trinité

La plume de l'Esprit Saint, Rimbaud et Mitterrand
Père Luc de Bellescize

LA TRINITÉ MODÈLE SOCIAL

    Non, la Trinité n’est pas d’abord une station de métro ni un port de plaisance pour les parisiens en villégiature.

  Nous entendons souvent dire que la Trinité est compliquée, qu’elle est un objet de spéculation intellectuelle, un sujet d’études pour théologiens érudits. Le peuple chrétien ne pourrait-il pas se contenter d’un rapport simple avec Jésus-Christ, et laisser la Trinité aux spécialistes ?

   D’ailleurs, comment comprendre que 1+1+1 = 1 ? Cette présentation des choses est évidemment décourageante et inutile. Elle est le signe de la fascination de l’Occident pour la science mathématique. Mais la rationalité scientifique échoue devant la transcendance divine. Car Dieu ne se met pas en équation et l’amour ne rentrera jamais dans la logique froide des chiffres.

   Il y a un reflet du Dieu trinitaire dans les relations entre personnes et dans la fécondité de l’amour humain. Mais, de manière plus générale et en dépassant le cadre du couple, dans la Trinité réside aussi le principe de l’unité du genre humain. Le préambule de la Constitution de l’Etat irlandais s’exprime ainsi : « Au nom de la Très Sainte Trinité, de laquelle découle toute autorité et à laquelle toutes les actions des hommes et des États doivent se conformer, comme notre but suprême, Nous, peuple de l'Irlande… », montrant que la sainte Trinité est un modèle - ou plutôt Le modèle - de société le plus humain.

   En effet, dans une nation, une famille, une équipe, une entreprise ou une école, nous cherchons des principes d’unité, nous voulons fédérer. Mais nous ne voulons pas que cette unité se fasse au détriment des personnes. Les grandes idéologies politiques ont pavé l’enfer de leurs bonnes intentions en optant pour l’unité collective contre les personnes particulières.

   Toute pensée politique qui ne soit pas totalitaire cherchera une unité réelle mais qui ne soit pas dépersonnalisante. Or, pour nous chrétiens, le modèle de l’unité qui respecte toute personne n’est pas à construire mais à imiter. Ainsi, notre idéal social n’est pas devant nous, comme une chimère à fabriquer, ou un grand soir à attendre. La société la plus aboutie est notre fondement : la Trinité.

   La sainte Trinité est notre origine et notre fin. Elle est la forme de notre appel à la sainteté et doit être le principe de notre vie relationnelle, familiale et sociale. Nous sommes faits par amour et pour aimer d’un amour trinitaire. Voici la très haute vocation à laquelle la société entière est appelée.

Père  Etienne Masquelier

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives



Les œuvres de miséricorde

Amoris Laetitia : Interview du Cardinal Vingt-Trois

JMJ Cracovie



Invitation à la Veillée de prière pour la vie 2016