Dimanche 24 Avril - 5ème dimanche de Pâques  

Le jour du Seigneur
Joseph Ratzinger Benoît XVI

DYNAMIQUE !

   Tous les textes de ce dimanche concordent : l’amour auquel Dieu nous invite est parfaitement dynamique ! Ce n’est pas un amour à siroter en solo pour se délecter de délices spirituelles en se coupant de notre ordinaire : “Dieu m’aime ; j’aime Dieu ; Aaaaah… quel bonheur !…Et puis tant pis pour les autres ! Tant pis pour le monde ! Tant pis pour la vie quotidienne…

   En effet, dans l’Apocalypse, la préposition “avec” se répète : “Voici la demeure de Dieu AVEC les hommes ; il demeurera AVEC eux, et ils seront son peuple, Dieu lui-même sera AVEC eux…” signifiant par là que notre Dieu d’amour, loin de Se contenter d’une Alliance sentimentale avec nous, nous propose de nous enraciner fermement dans Sa présence réelle pour nous ouvrir avec Lui à toutes les réalités terrestres qui font la vie des hommes. Quel défi pour nous ! Parce que si le Dieu Père, Fils et Saint Esprit ose Se compromettre dans nos réalités humaines, s’Il ose être AVEC nous, alors nous-mêmes, chrétiens du XXIème siècle, nous n’avons plus le droit de dévaloriser ce que nous vivons et de nous résigner en grognant à prendre en charge notre condition humaine faite de satisfactions, certainement, mais aussi de soucis et de peines… Alors nous-mêmes ne pouvons pas renoncer à vivre AVEC les autres.

   Allons plus loin : Dieu fait tellement de nous des êtres POUR LES AUTRES que ceux-ci deviennent pour nous le lieu par excellence de l’annonce de la foi chrétienne. Ils sont les destinataires de la Bonne Nouvelle ! C’est ce que nous indique la Première Lecture tirée des Actes des Apôtres : Paul et Barnabé sillonnent inlassablement les voies terrestres et maritimes du Bassin méditerranéen, pour faire connaître l’Évangile. Ils se donnent tout entier à cette vocation, à cette mission.
L’Évangile de Jean, enfin, relate l’attitude de Jésus Christ, Qui aurait pu Se complaire dans Sa seule relation au Père et ne pas vouloir S’engager dans notre condition humaine. Il aurait pu argumenter : “Après tout, les hommes sont tellement instables et fourbes, qu’ils ne valent pas la peine de leur envoyer l’Esprit Saint !” Eh bien non ! Jésus Christ ne déserte pas nos lieux de vie ! L’amour qu’Il est et qu’Il vit Le conduit à aimer non seulement Son Père céleste, mais aussi Ses frères terrestres “d’en-bas” ! D’où ce commandement qu’Il nous laisse : “Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres”.

   Quelques questions pour réfléchir à ma propre dynamique, de fidèle : Quel genre de disciple de Jésus Christ suis-je ? En quoi ma prière me rapproche-elle aussi du prochain, du frère ou de la sœur à aimer, à respecter, à encourager ? Est-ce que la vitalité et la patience de Paul et Barnabé passent par moi dans mon annonce de l’Évangile ? En quoi et comment suis-je enraciné(e) dans la vie de Jésus Christ ?…..

Père Laurent CHAUVIN

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives


Les œuvres de miséricorde

Amoris Laetitia : Interview du Cardinal Vingt-Trois

JMJ Cracovie



Invitation à la Veillée de prière pour la vie 2016