Dimanche 28 février 2016 -  3ème dimanche de Carême

La Transfiguration
Diacre Raymond Harter

LE CHANGEMENT, MAIS ENCORE ?

   Avais-je mieux à faire que regarder le dernier épisode de Downton Abbey ? Sans nul doute. Je devais écrire un éditorial, cet éditorial. Mais j’ai regardé le dernier épisode. Et je me trouve devant l’écran de mon ordinateur, contraint de quitter la fiction pour rejoindre la réalité.

   L’avouerais-je ? J’aime les « séries », et j’ai aimé Downton Abbey. De 1913 à 1925, l’histoire d’une famille, du personnel, d’un château comme on n’en voit qu’en Grande Bretagne. La petite histoire des personnages rejoint la grande, celle des avancées techniques et du changement des mentalités. On s’amuse aussi des anachronismes, à moins que l’on ne s’en agace.

   Mais la saga est bien troussée et les personnages attachants. L’unité de lieu est presque respectée, car l’essentiel se déroule au château, en haut ou en bas. Cette unité permet de rendre plus sensibles les changements considérables que l’Europe a connus dans la première moitié du vingtième siècle et qui se poursuivront pendant la seconde moitié. Les structures sociales se modifient, non sans douleur, blessant un peu tout le monde. Un monde vacille.

  Ce vacillement est devenu la marque de fabrique de ce qui est moderne, la nostalgie même entretient la magie du changement : le mouvement impose le changement et rien ne lui résiste. A aucune autre époque les transformations n’ont été aussi profondes et rapides. Et cependant l’être humain reste le même, avec ses secrets, ses douleurs, ses peurs, sa violence même policée, ses espérances. L’essentiel transparaît avec davantage de clarté en situation de crise.

  Or de l’Evangile il ne fut question tout du long de la série ni non plus de la miséricorde, preuve que ni l’un ni l’autre ne s’identifie à l’organisation sociale. Mais preuve aussi, en creux, que l’un et l’autre sont nécessaires à une vie proprement humaine. Le changement, certes, mais lequel et pour quel bienfait ?

Père Antoine-Louis de Laigue,
curé

Carême 2016 - Trois temps d'échanges
Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives

24h pour le Seigneur, les 4 et 5 mars 2016

CARÊME 2016 : retraite en ligne ave Mgr Jérôme BEAU

Œuvres de carême 1/2 : Les étudiants en Irak

Conférences de carême 2016 - Demandez le programme