Logo Radio Notre Dame

Pray for Paris
Paris vient d'être frappé par l'horreur et la barbarie.
Prions pour les victimes, pour les forces de l'ordre, pour les bourreaux
Que la paix demeure #PrayForParis


Misericordieux comme le Père

Dimanche 6 Décembre - 2ème dimanche de l’Avent

Le boeuf, l'ane et la kalachnikov
Père Etienne Masquelier

JUBILÉ DE LA MISÉRICORDE

PETITE APPROCHE DE LA SPRITUALITÉ
LIÉE À LA MISÉRICORDE…

   Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise Catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire, entièrement placée sous le signe de la Miséricorde. Sans doute les chrétiens auront-ils maintes occasions de s’y associer par des gestes concrets et par des dévotions. Pour le moment, réfléchissons quelques instants à ce que représente une spiritualité de la Miséricorde.

   Une spiritualité ancrée dans la Bible. Remise en valeur par les apparitions du Christ à Ste Faustine au siècle dernier, cette spiritualité n’est pourtant pas récente : elle est inscrite dans la Révélation. Dieu a manifesté Sa Miséricorde par la création, par les alliances qu’il a conclues avec son peuple ; et l’histoire du salut est finalement celle de la Miséricorde qui s’est penchée sur l’humanité blessée par le péché. Voilà pourquoi Dieu a manifesté Sa Miséricorde en plénitude, par l’incarnation de Son Fils, Sa mort sur la Croix et Sa Résurrection. Jésus nous a en effet révélé le visage miséricordieux du Père en guérissant les malades, en accueillant les pécheurs repentants, en laissant jaillir de Son côté l’eau et le sang, signes du salut pour le monde.

   La Miséricorde, amour de Dieu pour notre misère. Ce qui caractérise la Miséricorde divine, c’est qu’elle ne s’intéresse pas aux qualités de l’homme, mais au contraire à sa petitesse. Elle ne s’adresse pas d’abord aux bien-portants, mais aux faibles. "Il y a des faibles qui réclament de l’aide, pauvres de biens et riches de dénuement ; le Seigneur les regarde avec faveur, il les relève de leur misère" (Si 11,12). Tout ce qui nous renvoie à notre faiblesse, que ce soit nos misères physiques, psychologiques ou morales, attire la Miséricorde de Dieu. C’est pourquoi tous les faibles, et spécialement les plus grands pécheurs qui se reconnaissent humblement comme tels peuvent les premiers profiter de cet amour miséricordieux.
   L’humilité et la confiance, moyen de puiser à la Miséricorde. La clef pour vivre de la Miséricorde est de reconnaître humblement sa misère, d’accepter de dépendre de Dieu et de Lui faire confiance. La constatation de notre faiblesse devrait augmenter notre confiance dans la Miséricorde. "C’est donc de grand cœur que je me glorifierai de mes faiblesses, afin que repose sur moi la puissance du Christ. […] Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort" (2 Co 12, 10). Croire que nous sommes trop pécheurs ou trop enracinés dans le mal pour profiter de la Miséricorde vient de notre orgueil, et c’est le seul vrai obstacle aux merveilles que la miséricorde veut faire dans nos cœurs. Et cette confiance n’est pas seulement un sentiment intérieur, mais elle se concrétise par la fréquentation des deux grands sacrements de la miséricorde que sont la Confession et l’Eucharistie.»

Père Laurent Chauvin

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy
Editoriaux - archives


Avent 2015 - 2ème méditation avec Jean

Avent 2015 - 1ère méditation avec Marie